BILAN DE LA MANDATURE COMMUNALE

2013 – 2018

 

Voici le relevé de la plupart des sujets qui ont retenu l’attention d’ECOLO et fait l’objet d’une intervention. Bien entendu, toutes les matières communales nous intéressent mais nous ne pouvons développer, ici, le contenu de six ans de gestion.

Nous avions convenu, au départ, d’adopter une attitude d’opposition constructive, chaque fois que la possibilité se présenterait.

Voici donc une description synthétique de nos interventions.

 

Année 2013

C’est une année gratifiante pour ECOLO, qui compte encore deux ministres : Jean-Marc NOLLET au fédéral et Philippe HENRY à la Région Wallonne.

Grâce à ce contexte, nous avons pu faire aboutir plusieurs dossiers :

  • Reconnaissance du gîte d’étape de VILLERS-STE-GERTRUDE en qualité de Centre de Rencontre et d’Hébergement, procédure entamée dix ans plus tôt par le gîte d’étape. Un emploi à la clé.
  • Extension et rénovation de l’école communale de TOHOGNE. Obtention d’un subside de 751.922 €, T.V.A. comprise (cabinet NOLLET). ECOLO profite de ces travaux pour demander la sécurisation de la cour de récréation.
  • Obtention du subside UREBA pour changer portes et fenêtres de l’ancien hôtel de ville à BARVAUX.
  • Obtention de subsides également pour l’amélioration des trottoirs de la rue de Fleurie à BOMAL.
  • Plus important encore, octroi de subsides pour la construction de maisons passives : 10 logements (en location) réservés aux personnes intéressées, déplacées par le plan H.P. (Habitat Permanent).

Dans d’autres domaines :

  • En septembre, nous accueillons Isabelle DURANT, députée européenne, pour une conférence-débat, ouverte à tous, “Notre Europe sans tabou”.
  • Au conseil communal du 4 décembre, ECOLO fait remarquer à la majorité l’absence dans son programme d’une politique énergétique globale.
  • ECOLO demande à la majorité de travailler davantage avec l’A.I.S. (Agence Immobilière Sociale) afin d’offrir plus de logements à loyer raisonnable. Ce manque important dans la commune a été pris en compte.
  • Lors de la modification budgétaire, ECOLO fait remarquer que ses priorités budgétaires seraient dans des choix davantage orientés vers de nouveaux développements, avec une vision à long terme pour remédier à la problématique de bouleversement de cette époque.
  • Accompagnés par notre sénatrice Cécile THIBAUT, nous participons à la soirée d’information sur le projet éolien à Herbet.
  • Les articles d’ECOLO dans le bulletin communal : – La toxicité des produits alimentaires. – Qu’est-ce encore l’écologie ? – En mon nom et au nom de ceux que je représente ici, je ne puis rester indifférente (nucléaire). – Moins…, mieux… et… autrement (énergies renouvelables).

 

Année 2014

  • Motion déposée par ECOLO en faveur du maintien de la ligne ferroviaire régionale (ligne de l’Ourthe).
  • Nous proposons un projet de plantation de verger public, dans le cadre de l’appel à projets Biodidap. Il sera accordé et réalisé par le P.C.D.N.
  • ECOLO interroge le conseil communal au sujet du Plan d’Urgence Communal en cas d’éventuel accident nucléaire.

Sont organisés :

  • Un atelier, ouvert à tous, “Rénover pour consommer moins d’énergie” (sur l’isolation des bâtiments), avec le concours de l’ASBL Le Trusquin.
  • Une conférence, ouverte à tous, sur le commerce équitable (avec trois intervenants), dans le cadre de la Semaine du Commerce Équitable.

Autres interventions :

  • Nous nous opposons au projet immobilier à GRANDHAN.
  • En conseil communal, ECOLO demande que les personnes en situation de plan H.P. (habitat permanent), obligées de quitter leur logement, puissent y demeurer tant que les nouvelles constructions ne sont pas terminées et habitables.
  • Lors du budget 2015, ECOLO fait remarquer de nombreuses lacunes : logements sociaux, commerce, industrie, énergies renouvelables… Dans un but de cohérence, la position lors des votes sera toujours NON.
  • Les articles d’ECOLO dans le bulletin communal : – Que se passe-t-il à Durbuy ? – Deux réflexions sur le résultat des élections législatives. – On les suit à la trace (déchets sauvages). – Électricité : black-out ou délestage ou … maîtrise.

 

Année 2015

  • Séance d’information, ouverte à tous, au sujet du T.T.I.P. (Transatlantic Trade and Investment Partnership), avec un animateur du C.I.E.P.
  • Dépôt d’une motion concernant ce projet de partenariat transatlantique entre l’Europe et les États-Unis d’Amérique. Motion votée à l’unanimité du conseil communal. DURBUY n’est cependant pas déclarée hors zone T.T.I.P. car le C.D.H. spécifie qu’il se déclarera comme tel si les conditions reprises dans cette motion sont respectées.
  • En conseil communal, ECOLO invite la majorité à s’inscrire au plan d’action offert par la Convention des Maires en vue de la protection du climat. L’intervention est reprise dans L’Avenir du Luxembourg. Intéressée, la majorité concrétisera au début de 2017.
  • Dans le cadre de la COP 21, conférence-débat, ouverte à tous, “Le climat change, et nous ?” animée par l’ex-ministre de l’Environnement Philippe HENRY.
  • Opposition à l’augmentation de la taxe déchets.
  • Participation d’ECOLO à la commission des travaux, concernant les voiries en mauvais état dans l’entité.
  • Publication d’un bilan de mi-mandat dans la presse.
  • Les articles d’ECOLO dans le bulletin communal : – Brouillard électromagnétique : Y aurait-il un manque d’information ? – Traité de libre échange entre l’Europe et les Etats-Unis (TTIP). – Le changement, la transition, parlons-en. – Déchets en baisse à économies en hausse.

 

Année 2016

C’est l’arrivée de Marc COUCKE et son projet qui vont marquer cette année politique.

  • Dès l’information connue des conseillers communaux, intervention de mise en garde d’ECOLO, intitulée “ECOLO tient à s’exprimer avant de prendre position”. Ce fut relayé par les journaux et filmé par TV Lux au conseil communal.
  • Au conseil communal du 25 mai, vote sur le principe de vente des bois de Chaplis et de Famenne. Nous nous sommes abstenus, de même que la minorité, invoquant un manque d’information pour nous positionner.
  • En juin, 1ère conférence de presse pour mettre en évidence les conditions réclamées par ECOLO, vu la mise en place de ce projet touristique.
  • Début décembre, envoi d’une lettre ouverte à MM. COUCKE et MAERTEN et présentation de ce texte dans une 2ème conférence de presse.
  • Trois articles dans le bulletin communal (voir ci-dessous).
  • Au conseil communal du 27 décembre, vote négatif quant à la vente du bois de Chaplis (20 ha), celle du bois de Famenne étant annulée.
  • Fin décembre, interview accordée à Radio Vivacité.

Notre demande d’un comité d’accompagnement citoyen est refusée par la majorité.

Autres sujets :

  • Positionnement et réponse d’ECOLO à la publication du bourgmestre concernant le “vote papier”.
  • Action bien médiatisée contre la fermeture de la gare de BOMAL et recherche de propositions en vue de la réaffectation du bâtiment.
  • Conférence-débat, ouverte à tous, sur le thème de la voiture électrique, avec deux intervenants (Inter-Environnement Wallonie et l’asbl AMPEREs).
  • Les articles d’ECOLO dans le bulletin communal : – Où en est le projet de lotissement de Grandhan ? Les habitants s’interrogent. – Un nouveau parc d’attraction à Durbuy ? – Les tribulations à La Petite Merveille. – Suite … et pas fin (L.P.M.).

 

Année 2017

  • En janvier, interview de la R.T.B.F. (journal télévisé) afin de connaître l’avis d’ECOLO sur l’installation du projet COUCKE à DURBUY.
  • Quatrième article dans le bulletin communal (voir ci-dessous), à propos du monopole financier opéré par le milliardaire M. COUCKE.
  • Au conseil communal d’avril, ECOLO dit NON au déclassement de 10 ares de propriété publique, devant l’hôtel Jean de Bohême à DURBUY Vieille Ville. (À noter que le projet qui devait suivre est tenu sous silence.)
  • En septembre, après-midi de sensibilisation et de formation, ouverte à tous “Objectif : commune zéro déchet”.
  • Articles dans la presse précisant notre position en vue des élections 2018.
  • Les articles d’ECOLO dans le bulletin communal : – L’argent est un bon serviteur mais un mauvais maître (L.P.M.). – Photos gare de Bomal + textes sur la politique de la S.N.C.B. – Réduisons nos déchets … ensemble ! – 459 places de parking à Rome : non à l’asphalte !

 

Année 2018

  • Lors de la présentation du budget, ECOLO fait remarquer que la politique du passé en matière de budget n’est plus permise. Il faudra revoir à la baisse les dépenses en lien avec les grands travaux.
  • L’équipe qui, depuis un an, compose la Convention des Maires, et dont ECOLO fait partie, a présenté le résultat de son travail au conseil communal. Cela avance, lentement mais sûrement… (On voudrait que ce soit plus rapide.)
  • Soirée d’information, ouverte à tous : “Prenons notre énergie en main”, avec la collaboration des asbl FERRÉOLE et COCITER.
  • Conférence-débat, ouverte à tous : “Transition énergétique : demain, c’est ici et maintenant”, avec Philippe LAMBERTS, député européen.
  • Participation à l’opération de nettoyage “Wallonie propre” dans différents endroits de l’entité.
  • Organisation d’une visite guidée et commentée à BECKERICH (G.D. Lux.), “À la rencontre de la transition énergétique appliquée” (journée gratuite, ouverte à tous).
  • Les articles d’ECOLO dans le bulletin communal : – Gouverner, c’est d’abord loger son peuple. – Ecolo appelle au zérophyto.

 

 

Mandats assumés durant les six années

 

(dans des groupes de travail ou commissions communales, soit par la conseillère communale, soit par d’autres membres du groupe)

  • C.C.A.T.M. (Commission Consultative Aménagement Territoire et Mobilité)
  • C.C.C.A. (Commission Consultative Communale des Aînés)
  • Centre Culturel
  • CIESAC (Cie Intercommunale des Eaux de Source des Avins et Clavier)
  • C.L.D.R. + P.C.D.R. (Commission Locale + Plan Communal Développement Rural)
  • Comité 150 ans Amitiés Belgo-Japonaises
  • Comité de pilotage pour la Convention des Maires
  • Commission Déchets
  • Fondation S.O.S.
  • IDELUX (intercommunale) – secteur Durbuy
  • O.A.L. (Office Animation Loisirs)
  • O.C.T.D. (Office Communal Tourisme Durbuy)
  • Commission Travaux communaux

 

Analyse et conclusions

Au conseil communal, ECOLO se veut un groupe d’opposition constructive. Ce positionnement n’empêche pas une réflexion et un point de vue autonomes, face au travail réalisé ou non par la majorité.

Faire le bilan du chemin parcouru durant ces six années n’est pas facile car la Déclaration de politique communale, présentée par la majorité au début du mandat, ne contient guère de projets concrets.

En réalité, ce programme égraine davantage d’intentions qui tombent sous le sens, et que personne ne contesterait, que de véritables choix politiques ou des projets précis.

Cette situation conduit la majorité à une gestion communale sans véritable projet de développement global. Elle préfère mettre toute son énergie dans le patrimoine immobilier. Cette gestion sans réelle perspective conduit à une politique très conventionnelle, qui ne correspond plus à ce que les citoyens attendent aujourd’hui. Elle ne répond pas assez aux défis de demain. Plus particulièrement sur des questions que nous voulons mettre à l’agenda politique de la commune, et ce, pour inciter à plus d’innovation, au bénéfice de l’ensemble des habitants.

C’est de ce côté qu’ECOLO place ses principales priorités pour son programme des années à venir.

 

Actions (moins politisées) du groupe local

Outre le travail politique (conseil communal), ECOLO est présent dans l’entité au travers d’une équipe soudée, active et dynamique, qui a rendu possible l’exercice du mandat communal et a démontré la vitalité du groupe et son engagement.

Ci-dessous, un relevé des principales actions de ce groupe.

  • Contacts avec de nombreux citoyens ayant des questions à poser ou des problèmes à résoudre. Prises de renseignements et démarches pour y apporter les réponses ou les solutions attendues.
  • Pour les membres du groupe, formation continue dans divers domaines, grâce aux journées proposées par ETOPIA, le bureau d’étude d’ECOLO.
  • Action St-Valentrain (chaque année) : soutien à la S.N.C.B. et à son personnel.
  • Positionnement à propos du projet de tunnel à la gare de BARVAUX.
  • Distribution (plusieurs fois par an) de semences et(ou) d’arbustes fruitiers, en échange de l’avis des citoyens sur différents sujets.
  • Tract sur la malbouffe + propositions d’ECOLO.
  • Réalisation et distribution d’un toutes-boîtes Durbuy Vert Autrement.
  • Fête du printemps (journée éducative et festive).
  • Contacts et aides ponctuelles en faveur du centre La Jastrée.
  • Participation à un groupe de travail de la Ligue des Familles : “Quel logement voulons-nous pour demain ?”
  • Participation aux activités du jumelage avec le Japon (rencontres, exposition, spectacle, souper, …).
  • Position concernant la fermeture du Domaine de Hottemme.
  • Sondage (non scientifique) sur la connaissance du bulletin communal.
  • Participation à la Marche des Acteurs du Temps Présent, avec soirées thématiques (sur le Bois de Harre – sur le projet Coucke).
  • Ramassage des ordures le long de l’Ourthe à BOMAL et création d’un “sapin de Noël éphémère”.
  • Pétitions et actions en rapport avec la suppression de certains trains et les changements d’horaires.

 

Pour le groupe ECOLO DURBUY,

Micheline TÊCHEUR

 

Share This